Fressin Ste Barbe gronde.   Imprimer
Par Claude   
Lundi, 08 Décembre 2003

Les sapeurs pompiers volontaires de Fressin étaient en colère en ce jour de fête de Ste Barbe.

FRESSIN : Sainte Barbe gronde : les sapeurs pompiers volontaires privés de médailles.
Comme le veut désormais la coutume, l'amicale des sapeurs pompiers et l'Avenir fressinois s'associent pour fêter leurs patronnes respectives, Sainte Barbe et sainte Cécile. Ce dimanche donc, après les diverses manifestations, la population s'est retrouvée à la salle municipale pour un vin d'honneur en compagnie des élus et des responsables des deux sociétés. Emile Desmons, le maire de la commune, le sergent Daniel Alexandre et Lambert Bruchet, le président de l'amicale, ont accueilli à cette occasion Jean Jacques Hilmoine, maire de Fruges, président de la communauté de communes. Dans son propos de bienvenue le maître des lieux a évoqué l'épineux problème des services d'urgence désormais centralisé à Arras. Et ce en reprenant une situation délicate survenue à Fressin même, ou les premiers secours sont arrivés une heure et demi après l'appel. Et il a encore fallu quarante cinq minutes de route pour conduire la personne à l'hôpital. Une situation jugée intolérable par le maire et repris ensuite par Jean Jacques Hilmoine qui y voit un dysfonctionnent. Et ce après plusieurs déjà constatés dans le canton. Le maire de Fressin et le chef de corps ont également rencontré le lieutenant colonel Miot pour le maintien du Cpi de Fressin. Même s'il est repris dans le schéma départemental, compte tenu de son éloignement, le coût de fonctionnement resterait à la charge de la commune. D'ou de nombreuses interrogations. Il ne s'agissait pas là des seuls motifs de mécontentement. En effet le sergent Daniel Alexandre a annoncé ensuite que la remise de médailles prévue était reportée à une date ultérieure. En effet, les sapeurs José Tartare, Jean Pierre Framery, Guy Salomé, Charles Hiel et Philippe Alexandre devaient recevoir leur médaille d'argent en ce jour de Ste Barbe. Mais désormais il faut plus de cinq mois pour que l'administration puisse décerner les diplômes et ces derniers n'avaient toujours pas fait retour ce dimanche.