Coupelle Vieille : Expo Canette   Imprimer
Par Claude   
Dimanche, 08 Février 2004

Jean Canette, peintre autodidacte expose aux cimaises du restaurant le Fournil.

COUPELLE VIEILLE : Jean Canette sur les cimaises du Fournil : une invitation à savourer les sens de la vie.
Les peintres de la région ont souvent les honneurs des cimaises du restaurant le Fournil de Cathy et Tony Guerville. Après Edmond Zaborowski, Jean Canette expose ses oeuvres jusqu'au mois de mai. Issu d'une famille de peintre établi à Fruges depuis 137 ans Jean Canette, né en 1935 dans le chef lieu de canton, a connu un parcours pictural atypique. Très jeune il s'est intéressé à la peinture sur toile en utilisant des morceaux de drap comme support et des produits employés dans le bâtiment à cette époque : blanc de zinc, essence de térébenthine et pigments en poudre qu'il broyait dans l'huile de lin. Déjà il cherchait par des mélanges de couleur à s'exprimer par la peinture pour donner vie et reproduire sur la toile les magnifiques paysages de la région dans des éclairages de gris, de bleus, de roses qui furent souvent source d'inspiration. Puis il a suivi les cours donnés à Lille par le peintre Lucien Lenglet, se perfectionnant davantage dans cet art qui a amplement occupé ses loisirs. En 1992 il entre à l'association Fruges arts et rencontres (FAR) dont il deviendra un des piliers. Il a trouvé au sein de FAR une ambiance propice à la création ce qui lui a permis de coopérer notamment à la réalisation des fresques d'Azincourt, du Sire de Créquy, de Fruges. Il est vrai que Jean Canette est issu d'une famille de bâtisseurs de par son père, ses ancêtres étant entrepreneurs en bâtiment. Mais aussi sa mère issue d'une lignée de peintres spécialisés dans la décoration de cathédrales et autres abbatiales en France, en Hollande... Il a aussi participé à de nombreuses expositions dont une qui lui a été consacrée à l'hôtel de ville. Comme l'a souligné Edmond Zaborowski lors du vernissage : "Jean Canette exprime un enthousiasme communicatif dès qu'il parle de ce qu'il a vu ou entendu... ses tableaux témoignent de la beauté, de la richesse, et de la diversité de la vie... il a le don de mélanger les ingrédients de cette alchimie quasi miraculeuse qui lui ouvre les portes de la réussite." Comme dans son entreprise de peinture qu'il a repris à la suite de son grand-père Ernest Mantel en 1953. Et qui se perpétue de nos jours, après l'ouverture de deux enseignes en 1977 et 1980, au travers son fils Olivier qui lui a succédé en 1996. Jean Canette a donc posé son chevalet au Fournil. Une évolution est à remarquer dans la facture de ses derniers tableaux : dans la dimension, la composition, la texture de la pâte colorée, il ancre ainsi la couleur dans la densité de la matière. Et dans ce palais de la gastronomie ces toiles sont une invitation à savourer tous les sens de la vie. Exposition ouverte jusqu'en mai, 2 rue de St Omer à Coupelle Vieille, 03 21 04 47 13.