Accueil Articles Journal de la semaine Fressin : les voeux 2020 : les discours.
Fressin : les voeux 2020 : les discours. Imprimer Envoyer
Par Claude   
Dimanche, 05 Janvier 2020

Mesdames, Messieurs.

Le conseil municipal et moi-même sommes très heureux de vous accueillir pour notre traditionnelle cérémonie de vœux. Notre village vient de traverser de dures épreuves avec la disparition de plusieurs de nos valeureux « anciens » dont le souvenir restera à jamais graver dans notre cœur.

 

 

Une page se tourne avec une génération qui tire sa révérence après avoir laissé, à différents titres, leur empreinte dans la mémoire, mais aussi l’histoire, de notre cher village.Je garde à l’esprit une phrase d’un texte d’Eric Anselin, disparu en pleine jeunesse, à l’intention des membres du club des aînés de l’époque, en janvier 1986 :

« Les personnes âgées et les oiseaux affrontent le même problème : passer l’hiver ».

Mais aujourd’hui on se doit de tourner cette page, aussi douloureuse soit-elle,  pour poursuivre notre chemin, ouvrir de nouveaux horizons pour notre village et notre belle jeunesse. Nous vous souhaitons donc, Mesdames et Messieurs, chers amis, une bonne et heureuse année 2020. Qu’elle vous apporte tout ce que vous espérez et surtout la santé.
Vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes en période préélectorale, avec les municipales qui se profilent à l’horizon.
Ainsi, comme le veut la loi, nous nous abstiendrons de tout commentaire à ce sujet. Mais vous connaissez déjà nos intentions à la suite d’un article paru dans la Voix du Nord. Le 31 août 2019 pour être précis.
Ne croyez pas cependant que vous allez échapper aux discours car nous avons encore beaucoup de choses à vous dire.
Je ferai cependant une petite entorse à la loi pour remercier notre ami et premier adjoint, Patrick (Paquez) qui quitte Fressin au terme de ce mandat.
Il a été l’un des premiers à  rejoindre notre liste mais aussi à la quitter.
Pour des raisons professionnelles essentiellement.

En effet, il a choisi, ainsi que son épouse, de rapprocher son lieu de travail, c'est-à-dire Fruges.
Durant ces 6 années il aura toujours été auprès de moi un adjoint très attentif à la cause publique et au bien-être de ses concitoyens. En dehors de ses fonctions électives, que l’on ne peut évoquer donc, il est également président de l’Union sportive Créquy-Fressin. Avec tous les engagements que cela comporte. Des heures passées en réunion, au bord des terrains, sous la pluie, dans le froid, sous le soleil aussi, à véhiculer les gamins pour les matchs. Mais toujours animé de la même passion et de la même foi.
Et ainsi, outre le dévouement et les services rendus à la population dans l’accomplissement de sa fonction : toujours « l’esprit du bénévolat chevillé au corps ».
Comme tout ceux qui ont beaucoup de mérite en  œuvrant  au sein de nos associations locales et  souhaiteraient eux-aussi, de temps en temps pouvoir souffler quelquefois, passer un peu de temps avec leurs familles.
Qu’ils en soient encore ici remerciés chaleureusement. Nous en reparlerons tout à l’heure en rendant hommage à certains.
La cérémonie va maintenant se poursuivre, agréablement je pense,  avec la mise à l’honneur justement des habitants de la commune qui ont été décorés, honorés, au sein de leurs entreprises, de leurs clubs et associations.
Selon une tradition que nous avons instaurée en début de mandat.


Avec les MEDAILLES DU TRAVAIL :

Au Foyer de la Planquette
A commencer par nos fidèles amis et concitoyens résidents du Foyer de la Planquette et salariés du  Centre d’aide par le travail (CAT) de l’APEI, l’Association de parents d’enfants inadaptés. Nous ne soulignerons jamais assez l’importance primordiale de cette dernière et les services rendus à notre société par le biais de structures, d’accueil et de travail, adaptées.
- Maryline Sergent : grand Or ;
- Françoise Bouchez : médaille Or
- Denis Moncomble : Vermeil.


A l’Entreprise Daniel Alexandre :
Cette année pour la première fois, à ma connaissance, en tout cas depuis que je suis maire, une entreprise locale a choisi de mettre à l’honneur ses collaborateurs.
Il s’agit des établissements Daniel Alexandre que tout le monde connait dans la région.
A l’Entreprise Daniel Alexandre :
Cette année pour la première fois, à ma connaissance, en tout cas depuis que je suis maire, une entreprise locale a choisi de mettre à l’honneur ses collaborateurs.
Il s’agit des établissements Daniel Alexandre que tout le monde connait dans la région.
Cette entreprise familiale, créée en juillet 1998 par Daniel, donc,  emploie à ce jour 8 collaborateurs, dont Fabien, leur garçon, venu renforcer l'effectif il y a cinq ans.

Elle travaille aussi bien dans le secteur tertiaire qu'avec le particulier tout en gardant un état d'esprit familial avec son personnel et sa clientèle.
Les médailles et diplômes sont ainsi décernés à Marcel Ourizat, Médaille grand or, entré en 2003 et actuellement à la retraite depuis le 30 septembre 2019 ;
A Hervé Saison : médaille Or, entré en 1999, et Franck Therry, médaille vermeil, entré en 2004.

Ainsi peut-on dire : « à l’entreprise Alexandre on y est bien et on y reste ».
Souhaitons-leur encore de belles années de prospérité.
Je vais brièvement évoquer la carrière de l’un d’entre-eux, notre concitoyen et ami Hervé (Saison).
Il est entré dans la vie active en 1980 aux Ets Roger Lignier de Montreuil. Puis après son service militaire a poursuivi sa carrière dans les  entreprises Pourtau de Maresquel, puis Firmin Caron, que tout le monde connait, puis aux établissements Rustica d’Hesdin, avant donc de revenir à Fressin, le 1er février 1999.
A ce jour il est toujours en activité même s’il doit peut-être commencer à penser à la retraite.
Hervé, footballeur émérite, a été en outre l’un des piliers du COF (Club omnisport fressinois) puis de l’ASVP (association sportive de la Vallée de la Planquette), créés par Firmin Caron à qui nous pensons encore et dont nous nous référons quelquefois pour guider nos actions.
Hervé était un joueur doté d’une technique au dessus de la moyenne, d’un drible déroutant et d’une excellente vision du jeu. Mais aussi au caractère disons … affirmé … sur les terrains.

Passons justement au MONDE ASSOCIATIF.


Avec Hubert (LEFEBVRE) pour le Foyer rural.
Je vais vous donner lecture du message de Pascal Dubuisson,  le président du CDSMR (comité départemental du sport en milieu rural) qui ne peut être présent parmi nous. Il est à Steenbecque pour une compétition de tennis de table.
« Depuis une dizaine d’années maintenant au Foyer Rural  de Fressin, Hubert est le responsable de la section GEA : gymnastique d’entretien pour adultes, mais aussi pour les jeunes et ados, avec de la zumba notamment.
C’est lui qui lance la saison en diffusant l’information et s’occupe de tout l’administratif.
C’est lui qui correspond avec l’animatrice de la Communauté de communes pour la gestion des séances.
C’est lui  qui ouvre et ferme les portes da la salle, installe le matériel, appelle les licenciés si la séance est déplacée ou  quelquefois reportée.
Il gère de A à Z, avec beaucoup de dévouement et surtout de compétence, la section de GEA.
Et non content d’en être le responsable, il est bien souvent l’un des rares hommes de cette section comme pratiquant ! ». C’est d’ailleurs comme ça qu’il peut conserver cette forme olympique !
J’ajouterai également à titre personnel, en ma qualité de président du Foyer rural, que c’est pour moi un soulagement. Un soulagement d’avoir trouvé une personne compétente pour assumer ces responsabilités. Elles n’ont l’air de rien mais demandent un engagement personnel de tous les instants et un sens du dévouement et du bénévolat particulièrement développé.
Et  j’ajouterai encore qu’Hubert est très impliqué dans la vie associative locale et toujours présent dans pratiquement toutes les manifestations du village.
Il s’est vu décernée la Médaille de bronze de la Fédération Nationale du Sport en Milieu rural.
Après il y a encore la médaille d’argent, la médaille d’or, Hubert si tu persiste dans cette voie.

Passons maintenant à l’US CREQUY-FRESSIN :
Trois jeunes licenciés de notre village : Martin (LEGRAND), Aurélien (WALLON) et Erwan (HANOCQ), (avancent) ont fait briller nos couleurs sur les terrains de la région et fait honneur à notre village durant toute la saison 2018-2019.
Ils sont devenus champions des U15 de tous les groupes de 3ème division du District Côte d’Opale. Pas un mince exploit.
Je vais laisser la parole à  Guillaume (HUYGHE) et Jean-Marie (FARCY)  leurs deux entraîneurs bénévoles pour évoquer ce parcours. Là aussi tous les samedis sur les terrains. A domicile ou lors des déplacements, par tous les temps pour permettre à ces jeunes de pratiquer leur sport favori.




Guillaume
Bonjour à toutes et à tous et mes meilleurs vœux pour cette année 2020.
Comme Claude l'a rappelé, nous mettons aujourd'hui à l'honneur 3 joueurs de l'US Créquy-Planquette ou plutôt devrais-je dire de l'US Créquy-Fressin qui évoluaient la saison dernière en U15 (moins de 15 ans). Avec le reste de leur équipe, ils ont été champions de district de D3. Ce titre a été acquis en ne concédant qu'une seule défaite en championnat sur 18 matchs (défaite de justesse 1-0 à la 92ème mn), 2 matchs nul et 15 victoires (pour 110 buts inscrits,  et seulement 19 encaissés). Ce titre n'est pas le résultat de quelques-uns mais bien d'un groupe: les joueurs tout d'abord (ce sont eux qui courent sur le terrain) mais aussi des bénévoles qui donnent de leur temps pour que les matchs puissent avoir lieu tous les week-ends. Dans les bénévoles il y a bien sur les coachs, les entraineurs (actuels et passés), les arbitres de centre et de touche (dont Claude assume de façon fidèle chaque samedi la fonction), mais aussi tous ceux qui gravitent autour du club (Président, secrétaire, trésorière (nous avons la chance d'avoir 2 femmes dans le bureau du club), ceux et celles qui entretiennent et tracent le terrain ,tiennent la buvette, font le ménage, organisent des manifestations pour faire rentrer de l'argent dans les caisses) et tous les autres que j'oublie. Chacun peut être utile en mettant ses compétences, même de façon ponctuelle, au service du club. Il y a aussi les municipalités qui nous soutiennent financièrement, qui mettent à disposition et entretiennent les infrastructures et qui continuent d'investir (je pense au parking du stade de Fressin et aux futurs vestiaires qui je pense sont en bonne voie).
Mais revenons sur nos jeunes. C'est une bande de copains, heureux de se retrouver à l'entrainement ou en match, qui s'encouragent même quand leur gardien ( il se reconnaîtra) réalise sa boulette de la rencontre. Mais il a le mérite d'accepter ce poste qui est le plus particulier. Je tiens donc à souligner le très bon état d'esprit qui règne dans cette équipe dont les joueurs sont issus de près de 10 communes différentes et c'est une fierté pour moi à chaque fois que l'on affronte un adversaire et que l'on salue leur qualité et surtout leur mentalité. On parle souvent des problèmes de la jeunesse actuelle mais je peux vous dire qu'il y a encore des bons jeunes dans nos territoires ruraux.
Je voudrais dire également que le sport en général est un moyen de faire connaitre nos villages (nous avons d'ailleurs récemment joué contre les féminines de ST Omer qui ne connaissaient ni le club ni les villages de Créquy et Fressin. Maintenant elles savent).
Enfin, cette année, le groupe est resté quasi-identique pour évoluer en U16 dans un championnat plus relevé. Les résultats sont toujours au rendez-vous (même si c'est plus serré) mais ils permettent à l'équipe de progresser pour continuer, je l'espère, à faire briller longtemps les couleurs de l'USCF dans le District et pourquoi pas, d'ici quelques années, dans les Hauts de France.
Bvo les jeunes et continuez ainsi.


JEAN-MARIE :
Merci Claude, et à la municipalité de faire un geste aux jeunes de leur village. Champion de District, ça n’arrive pas tous les ans. Revenons vite fait sur leur parcours. L’objectif de début de saison était de se positionner au milieu de tableau «  4 – 5 ème sur 10 ». Nous avons fait match nul le 1er match puis au fur et à mesure nous enchainions les victoires. Après la trêve, début février –mars avec Guillaume nous avons proposé de rehausser l’objectif : « Etre sur le podium voire 1er de notre championnat ». Celui-ci fut validé par les joueurs même si Claude était un peu dubitatif. D’ailleurs après le 1er match il me dit «  ça n’ira pas ton jeu » Je lui ai répondu «  Attends 3 ou 4 matchs pour que la mayonnaise prenne, après on verra ». Il faut savoir que si une dizaine de jeunes avaient l’habitude d’évoluer ensemble depuis plusieurs années, il fallait intégrer 5-6 joueurs ayant déjà joué en U15 mais sans système de jeu précis. Au foot, il ne suffit pas simplement de savoir contrôler un ballon, faire une passe et tirer au but. Le foot, c’est avant tout un sport collectif. Il faut donc harmoniser avec tous les joueurs présents. Quand je dis présent, c’est-à-dire que même les joueurs qui commencent sur le banc ont un temps de jeu d’au moins 30 mn. Tous les convoqués doivent se sentir concernés.
Ensuite, il règne une camaraderie extraordinaire. Pour moi, c’est la base pour un sport collectif. Même si, il y a 1 ou 2 joueurs au-dessus du lot, ils ne seraient rien sans l’appui des autres. Chacun à sa façon, a permis à l’équipe de gagner et de gagner encore.
Mais un jour arriva. Nous avons perdu 1-0 dans les arrêts de jeu contre le 3ème du championnat ; EHV. Aussitôt le coup de sifflet final certains disaient «  ça y est, on n’est plus 1er » J’ai perçu comme une désolation, de la tristesse dans leur voix. Mais ceci n’a pas duré longtemps car grâce à la modernisation, après la douche, un joueur est allé consulter sur internet avec son portable et a vu que le 2ème avait lui aussi perdu. Alors nous retrouvions la joie et les chants. Tout devait se jouer au dernier match : le 1er contre le 2ème à Créquy. Cela démarrait mal car on encaissait un but avant eux. Mais c’était sans compter sur l’état d’esprit de nos protéger. Ils n’ont pas baissé la tête, bien au contraire, ils ont redoublé d’efforts pour revenir au score et gagner 4-1. Le soleil était au RDV, tout le monde était heureux ; joueurs coatchs, parents et tous les supporters venus ce jour-là. Les jeunes avaient sû motiver autour d’eux. Sans suivi photos de groupes, individuelles, par 2 par 3 avec leur maillot confectionné par leur soin pour l’occasion.
Suite à cela, Claude, Guillaume et moi-même avons eu droit à la traditionnelle douche. Belle communion entre les joueurs et leurs encadrants même si parfois à la mi-temps de certains matchs ils se sont fait un peu ou beaucoup secouer. Les victoires n’ont pas toujours été faciles.
Je demande qu’ils continuent ainsi, être une bande de copains avec un excellent état d’esprit. C’est la marque des clubs ruraux qui n’ont rien à envier aux grands clubs de ce côté-là.
Bravo à toute l’équipe, et en particulier, ce soir, aux 3 jeunes fressinois ; Aurélien, Erwan et Martin notre dernier rempart.
Je te remercie encore Claude de nous donner la parole ce jour de vœux. Je vais donc en profiter pour en faire un auprès du Président de l’USCF présent ce soir.
Patrick, je souhaiterai donc que le club fasse quelque chose, un geste, afin de récompenser l’équipe U15 pour ses résultats qui ne sont pas anodins.
Ce n’est pas tous les ans qu’une équipe de l’USCF est championne de District. Moi, je l’ai connu 1 fois lors de la saison 2012-2013 en U15 aussi avec Théo, Valentin, Benjamin, Martin et Aymeric (des prénoms qui rappellent des souvenirs à certains présents dans la salle) mais alors en Entente avec Fruges.
Une récompense ferait plaisir aux gamins. Il ne faut pas grand-chose, c’est le geste qui compte. De plus, le club a de quoi faire.
En effet, Guillaume a su confédérer autour de lui une grande majorité des parents qui font leurs courses à CARREFOUR. A chaque fois que ceux-ci passaient en caisse, ils engrangeaient des points pour le club. Suite à cela le club s’est vu remettre 200 ballons, 10 équipements maillots, shorts, chaussettes avec grands sacs, 80 vestes et bien d’autres choses…..
Je veux dire par là que récompenser les jeunes ne coûterait absolument rien au club.
Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne année et surtout une bonne santé pour 2020.


DEPARTS EN RETRAITE.


Nous avons gardé le meilleur pour la fin. Enfin, façon de parler car nous nous en serions bien passé. Mais ainsi va la vie. Elle marque en tout cas la fin d’une époque à Fressin avec deux départs à la retraite. Avec Anita (PECOURT).
Anita est entrée dans le monde du travail en 1980 et pendant 10 années elle a œuvré au sein de l’association d’Aide à domicile en Milieu rural (ADMR). Et plus particulièrement, dans le cadre d’actions sociales et familiales en relation avec les assistantes familiales sociales de la CAF, ou de la MSA, auprès des familles en difficulté.
En 1990 elle donne une autre orientation à sa carrière professionnelle en suivant la formation de secrétaire de mairie pour décrocher un certificat d’études administratives municipales. Un an plus tard elle est reçue au concours externe d’agent administratif et peut ainsi postuler au poste de secrétaire de mairie d’Ambricourt, le 1er mai 1992. Poursuivant sur sa lancée elle décroche, dans la foulée, son concours d’adjoint administratif.
Le 1er septembre 1999 elle est recrutée par Emile Desmons, l’un de mes prédécesseurs, puis accède au grade d’adjoint administratif principal par promotion interne.
Mais comme Anita a de la suite dans les idées elle passe en 2015 le concours interne de rédacteur qu’elle décroche brillamment. Nous avons donc créé le poste pour qu’elle puisse continuer sa carrière, et malheureusement l’achever cette année, à un haut niveau de la fonction publique territoriale (catégorie B).
A Fressin, outre Emile Desmons donc, elle aura connu deux autres maires, Christian (Duflos) et moi-même.
De nouveaux maires, de nouvelles conditions de travail, mais aussi une remise en question à chaque changement. A titre personnel je n’ai jamais douté un seul instant des capacités de notre secrétaire de mairie. Elle m’a finalement tout appris de la gestion d’une commune. Avec beaucoup de patience ! C’est avec  elle que notre village à pu se développer et prendre un certain essor. Je n’en dirais pas plus : période préélectorale oblige. Mais il faut savoir qu’après une certaine appréhension au départ, ce qui est bien légitime, notre « couple » ou plutôt « duo » a bien fonctionné.  A mes yeux.
Un peu le mariage entre « l’eau et le feu ». Avec un maire toujours prêt à aller de l’avant, « Un peu trop vite » peut-être ont dit certains.
Brûlant quelquefois les étapes. Je l’avoue. Mais il faut savoir saisir la chance quand elle passe et surtout toutes les opportunités qui se présentent au bon moment. La réussite est à ce prix !  .
Et une secrétaire de mairie, arrondissant les angles quelquefois, balisant le terrain avec une phrase terrible. Faussement interrogative : « vous êtes sûr M. Vergeot ?».
Alors : je pouvais me poser des questions car vous le savez  tous, Messieurs, : « les femmes ont toujours, enfin bien souvent, bien souvent allez …. raison ». Et de revoir plus ou moins ma copie. Car il faut savoir quelquefois, aussi, se remettre en question.
Anita a choisi de mettre un terme à sa carrière professionnelle et de rejoindre ainsi son mari Yannick, déjà retraité, qui l’attendait avec impatience (enfin je l’espère : lol :l.o.l.comme disent les jeunes)…
Alors bonne retraite à vous deux. Et si un jour le cœur, ou le temps, vous en dit, en revenant de la piscine ou de la Côte d’Opale, vous pouvez toujours vous arrêter à la Mairie… Ou Perrine  (Fristot), vous accueillera car désormais c’est elle qui va assurer les fonctions de secrétaire de mairie.


Après Anita, Dominique (PETIT) a choisi de prendre, elle aussi, sa retraite.
Décidemment encore une femme qui nous quitte….
Mais elle ne devrait pas aller bien loin car Dominique est « incontournable » et fait partie du « décor » fressinois comme si on l’avait toujours connue…
Et que deviendrait cette salle sur laquelle elle veille jalousement et qui est un peu sa seconde demeure !
Dominique a commencé sa carrière à la Redoute. Non, non pas à Roubaix mais à Wattrelos de 1976 à 1979.
Après son mariage  cette dernière année, en 1979, elle décide de se consacrer entièrement à l’éducation de ses quatre enfants et d’arrêter ainsi temporairement sa carrière professionnelle. Vingt années de dur labeur, de peines et de joies aussi  d’une mère au foyer, pas toujours reconnu à sa juste valeur.
Mais ô combien valorisant pour les enfants qui, un à un, ont quitté le nid douillet pour s’en aller faire leur vie aux quatre coins de la France. Heureusement il nous en reste un : Nicolas quand même.
Ainsi en 1999 elle retrouve le chemin du travail et  prend la succession de sa mère Simone, une autre figure emblématique de Fressin, pour l’entretien de la salle municipale.
Dans le même temps elle est embauchée également au foyer de la Planquette de l’APEI, Association de parents d’enfants inadaptés, jusqu’en 2016 où elle fait valoir, une première fois, ses droits à la retraite.
Tout en poursuivant, à notre demande, ses fonctions à la salle communale qui entretemps a subi une véritable cure de jouvence.
Et rendant ainsi de multiples services à la population et à la municipalité lors des locations et des prêts de cette salle qui demandent une grande disponibilité. Un dévouement qui lui a valu, à juste titre, une titularisation, de notre part, dans la fonction publique territoriale.
Là aussi une carrière bien remplie. Qu’elle termine en beauté après avoir consacré une bonne partie de sa vie à éduquer ses enfants qui le lui ont bien rendu.
Bonne retraite également à vous deux. Car là aussi, il y avait quelqu’un dans l’ombre, déjà en retraite, qui attendait impatiemment après s’être bien intégré au village et à ses associations. De pétanque notamment. Et peut-être, une bonne doublette à venir si Dominique, maintenant à la retraite, s’y met elle aussi.
Michel, à  qui l’on doit d’ailleurs certaines de nos décorations de Noël. Merci encore Michel.
Un dernier mot. Comme paru dans Fressinfo nous allons être recensés en ce début d’année.
Dès le 15 janvier vous allez recevoir la visite d’Aurélie. Alors réservez lui un bon accueil et surtout,  SURTOUT, ne tardez pas à rendre les papiers qu’elle vous donnera et passera reprendre. Vous avez aussi la possibilité de vous recenser sur Internet. La mairie est à votre disposition en cas de problèmes.
Encore une fois bonne et heureuse année à tous.
Claude Vergeot

 

Identification

      
      
      
      
          
          

Aujourd'hui

Nos partenaires

UCAFE
Site de l'union commerciale de Fruges, liste des adhérents, agenda des manifestations, les offres, les promos, la promotion du commerce de proximité
Fressin.com en chiffres:
Assurez-vous une visibilité locale de 1er choix en rejoignant nos partenaires... Fressin.com, ce sont en moyenne 100.000 visites par an et plus de 850.000 pages vues!...
Votre carte de visite ici!...
Vous avez une activité non loin de Fressin?... Faite apparaître ici votre carte de visite, votre adresse postale, etc. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information!...
Bannière