Accueil Articles Journal de la semaine Fressin : les voeux des élus
Fressin : les voeux des élus Imprimer Envoyer
Par Claude   
Dimanche, 07 Janvier 2018

Fressin : les voeux de la municipalité.

 

Discours vœux samedi 6 janvier 2018.

Mesdames, Messieurs, Monsieur le maire, Chers amis.

C’est un plaisir renouvelé de vous retrouver pour cette cérémonie des vœux, à la fois simple et conviviale, à l’image de notre commune.

J’ai les excuses de notre collègue Stéphane (Brebion).

Chaque année est marquée par des perspectives et des événements heureux et malheureux et cette cérémonie est l’occasion de vous souhaiter l’énergie, la force et l’enthousiasme nécessaires pour transformer vos vœux en réalité.

N’est-ce-pas Claude.

S’il vous arrive de passer à la mairie en ce début d’année  vous risquez de tomber sur votre maire, tablettes à la main, calculette de l’autre, la mine renfrognée et le nez dans les factures.

Budget primitif, produits de fonctionnement, capacité d’auto financement, investissements, dépenses….. j’en passe et pas des meilleurs : ces mots reviennent souvent dans sa bouche….

Et ce n’est vraiment pas le moment de demander une subvention ou de présenter une facture….

C’est en effet maintenant que se prépare le budget 2018 avec toutes les contraintes imposées par les baisses des dotations d’Etat notamment. Et de toujours chercher à faire des économies.

Il faut dire que bon an mal an, depuis notre prise de fonction, nous sommes parvenus à économiser entre 5 000 et 10 000€ par an sur les frais de fonctionnement. Cela nous a permis notamment de ne pas augmenter les impôts locaux. Et de faire quelques extras comme notre colis de Noël, la chasse aux oeufs, le goûter de fin d’année pour les enfants de la commune…

Vous avez pu découvrir dans le dernier Fressinfo, les actualités de ce second semestre donc je n’y reviendrai pas et je laisse le soin à Claude d’évoquer nos projets.

De mon côté, en ma qualité d’adjoint à la vie associative, je tiens à saluer l’engagement de tous les bénévoles au sein des sociétés locales. Grâce à leur dévouement, aux sacrifices consentis, au détriment bien souvent de leur vie familiale, notre village connait une intense vie associative. Le bénévolat ce n’est pas quand on a envie, ou quand on a le temps : c’est un engagement quotidien qui demande beaucoup d’investissement personnel avec quelquefois des déceptions et un sentiment d’incompréhension….. Mais là non plus il ne faut pas baisser les bras et continuer à aller de l’avant.

Que tous ces bénévoles soient  encore ici vivement remerciés.

A vous tous Mesdames, Messieurs. A toi Claude et à ta famille,

Je vous souhaite au nom du conseil municipal et du personnel communal, une bonne et heureuse année 2018.

Patrick Paquez

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je te remercie Patrick de tes bons vœux.

La vie est loin d’être un long fleuve tranquille et c’est ce qui fait son charme. Et celui de la retraite !

Chaque jour amène son lot de surprises, quelquefois désagréables, mais aussi de plaisirs et de joie mélangés à l’espoir et à nos aspirations à conduire notre village sur la voie du progrès et de la modernité.

Mais tout en conservant ce qui fait son charme : son cadre et sa qualité de vie, son patrimoine, ses fleurs, ses traditions, son environnement protégé.

Cela demande une perpétuelle remise en question, une grande disponibilité  et de respecter les engagements pour lesquels nous avons été élus. A ce titre il convient  que tout le monde tire dans le mêmes sens et partage les mêmes exigences, dans le respect mutuel,  avec un sens aigu du service public et du service rendu à la population.

C’est vrai que je demande beaucoup et quelquefois il m’arrive même d’aller un peu trop  vite pour certains. Mais peut-on  reprocher à un maire sa réactivité, dans l’intérêt de sa commune, d’avoir un temps d’avance,  voire de devancer l’évènement, que d’attendre que cela tombe  du ciel….

A ce titre Fressin a toujours été précurseur dans de nombreux domaines, grâce à mes prédécesseurs qui ont beaucoup œuvré pour leur village. Continuons dans la même voie, en se servant de l’expérience des anciens certes, mais surtout en allant de l’avant.

Pour cela il faut de l’argent, n’est-ce- pas Patrick et parlons gros sous maintenant.

Les dotations de l’Etat, dont la DGF (dotation globale de fonctionnement), allouées aux communes  auparavant stagnaient aux alentours de 71 -72 000 € par an jusqu’en 2013. En 2017 elle est descendue à 53 483€. En se réduisant, un peu tous les ans  nous avons perdu depuis 2014 : 52 000€ environ au titre de la contribution de la commune au redressement des finances publiques. C’est le prix de la réfection complète d’une rue par exemple !!! je pe,nse à la rue de l’Ermitage !

Au départ on nous avait dit pendant trois ans… nous en sommes maintenant à quatre !!! Malgré cela nous avons tenu nos engagements de ne pas augmenter les impôts déjà élevés à notre goût. Vous constatez cependant à quoi nous sommes confrontés pour poursuivre nos investissements.

Mais allons-nous pourvoir encore tenir longtemps car maintenant le gouvernement veut dégrever, exonérer, 80% de la population et à terme supprimer la taxe d’habitation avec promesse de compensation pour les communes au centime près. Comme il le fait déjà pour 30% de la population il est vrai dans une moindre mesure.

Cela est peut être, sûrement même, une bonne chose pour les ménages et le pouvoir d’achat  des français. Et on veut bien accepter l’augure de la compensation au centime près : mais  les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

Voic les chiffres pour FRESSIN pour 2017
Le nombre des foyers fiscaux dans la commune est de : 234 ;

Comme je vous le disais juste avant, 70 soit 29,91% des Foyers ne payent déjà pas la TH ou en sont exonérés en 2017.

En 2020 donc 140 nouveaux foyers seront exonérés de TH soit au total  210 foyers à Fressin.
Le  montant du dégrèvement en 2020, sur les bases 2017, sera de  78 962 € soit 89,74%.


A Fressin les « Bases » de la taxe d’habitation à l’heure actuelle sont de 449 000€ ce qui nous ramène « entre guillemets » 84 000€ de produits. Le taux est de 18,68% et n’a pas augmenté depuis notre arrivée comme promis. Mais comme je le disais tout à l’heure : « allons-nous pourvoir encore tenir longtemps ». Espérons que ce que l’on vous donne d’une main, Mesdames, Messieurs, ne sera pas repris de l’autre, en devant augmenter par exemple vos impôts fonciers. Et l’Etat aura beau jeu de dire : « c’est pas moi voyez avec  votre municipalité ». Les cartes seraient alors faussées. Mais, ne soyons pas pessimistes, ne faisons surtout pas de procès d’intention et  faisons confiance à la parole sacrée de l’Etat….

Nos projets avancent lentement mais sûrement. Certains sont achevés où sur le point de l’être et d’autres ont ou vont bientôt démarrer : la réhabilitation des friches, la rénovation de l’éclairage public et son extension, la restauration des cloches et de l’horloge de l’église.  Nous allons bientôt travailler  sur la réhabilitation de notre école qui en a grand besoin. Mais aussi l’aménagement du cœur du village au niveau de la sécurité devant les bâtiments publics notamment….

Mais il reste encore dans nos cartons : la vidéoprotection  et nous attendons toujours à ce titre les aides promises par l’Etat depuis 2016.

Même si cela est secondaire pour certains et que Fressin : n’est pas Chicago ! selon l’expression reprise d’un conseiller.

Mais pour moi c’est une priorité : le maire est le garant de l’intégrité de sa population et c’est à lui de veiller à la sécurité de ses administrés. Avec le concours bien évidement de notre gendarmerie qui malheureusement ne peut être partout à la fois compte tenu maintenant de l’étendu de son champs d’intervention et rayon d’action.

Comme dans toutes les communes nous sommes quelquefois, toujours trop à mon goût, aux prises à des faits appelés pudiquement « incivilités ». Cela se traduit par des vols, des dégradations gratuites et volontaires, comme dans l’église, je dirai aussi de menus larcins comme nos deux tables de pique-nique, nos panneaux de signalisation régulièrement vandalisés, nos fleurs…

Mais il en faudra plus pour nous décourager, n’est pas Rémi qui doit à chaque fois s’employer à réparer les dégâts.

Mais cela est votre argent, vos impôts mesdames, messieurs, il ne faut pas l’oublier ! Et il convient de faire preuve d’un minimum d’autorité pour faire respecter la loi qui s’applique à tout le monde sans exception. Se gendarmer pour faire respecter la liberté d’autrui et le bien de chacun. Et de la commune. Et ne pas hésiter surtout à faire remonter les informations auprès de nos « voisins vigilants » notamment qui sont toujours d’actualité.

De l’argent il en faudra aussi à la Communauté de communes du Haut-Pays à la croisée des chemins. Nous allons entrer dans une ère d’austérité qui j’espère ne conduira pas à la régression. Je pense aux services périscolaires. En attendant nous allons continuer à financer les investissements d’Hucqueliers car ceux de Fruges, hormis l’abattoir dont la gestion a été privatisée, semblent passés à la trappe : médiathèque, hôtel d’entreprises, l’OAP de Fressin, etc.

Où ont du mal à  subsister comme notre Maison du patrimoine. Il semblerait que nos dirigeants actuels ne partagent pas la même vision du tourisme que la nôtre. Mais là comme ailleurs ma détermination est grande à faire aboutir ce projet avec l’aide précieuse de Christian et de Paul, entre autres.

Nous devrions cette année recevoir la visite du jury des villes et villages fleuris de France et à ce titre je remercie tout particulièrement les personnes qui nous accompagnent dans notre démarche et volonté de faire de Fressin un village propre et accueillant. En balayant devant leur porte (au sens propre du mot là), le bout de trottoir devant chez eux et même au-delà pour certains, en arrachant les mauvaises herbes,  en tondant, en plantant des fleurs.

Qu’ils soient encore une fois ici vivement remerciés.

Passons à la population maintenant : elle est en hausse et au dernier pointage nous étions à 621 habitants. Cinq à six maisons viennent d’être vendues coup sur coup.

Un peu d’humour maintenant si vous le voulez bien ! :

Par contre Je ne vous cache pas mon inquiétude : il n’y a eu que 4 naissances à Fressin en 2017 contre 6 l’an dernier. Je me demande bien ce qu’il se passe dans les foyers fressinois.

Bien-sûr il y a le foot et la course à pied maintenant, les sorties, les anniversaires ….. et en 2017 et fort heureusement, il n’y a pas  eu de grosses tempêtes et de longues coupures d’électricité. Je dis bien heureusement ! Mais quand même est-ce une raison ?

Ainsi Mesdames Messieurs, vous les jeunes évidemment, je vous demanderai donc de trouver le juste milieu entre : ceux qui voudraient encore mais qui ne peuvent plus et ceux qui pourraient encore mais qui ne veulent plus.

Mon petit doigt m’a dit cependant que quelques graines plantées ça et là devraient éclore ce printemps.

L’année dernière j’avais pris l’engagement d’offrir le champagne au 600ème habitant de la commune.

Un pari risqué puisqu’il s’agit d’un bébé… Jules Cardon. A défaut de champagne nous abonderons son livret d’épargne de la même somme tout en félicitant encore ses parents Amélie et Antoine….

Je souhaite encore une longue et brillante carrière dans la fonction publique à nos jeunes collaborateurs que nous avons embauchés en 2107. Cela à un coût important certes pour la collectivité. Mais il faut savoir ce que l’on veut et l’on est bien content de compter sur eux comme dernièrement lors des inondations, des chutes de neige….

Je n’oublie pas non plus Anita, Dominique, Laurence et Jean-Marie : mais eux (le masculin l’emporte toujours, pour l’instant, sur le féminin) leurs carrières sont faîtes. Même si on compte beaucoup sur eux car il reste encore beaucoup à faire dans les années à venir.

Encore merci également aux conseillers municipaux, qui chacun dans leurs domaines de prédilections, m’apportent un précieux concours dans la gestion de la commune. C’est en mettant bout à bout les compétences de chacun, et la bonne volonté de tous, qu’on ira de l’avant.

Voila Mesdames, Messieurs.

Pour respecter la tradition voici le dicton de l’année.

L’abbé Pierre, que tout le monde connait, disait en son temps :

« Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste ».

Heureusement je ne suis pas seul ! Et vous pouvez donc compter sur moi, les membres du conseil municipal et le personnel communal pour travailler à votre service Mesdames et Messieurs. Développer, continuer à faire vivre et rayonner notre cher village.

Avant le verre de l’amitié, nous allons encore procéder à la remise du Diplômes d’honneur du travail  à Madame Anne-Marie Gorniak, médaillée d’or, pour 35 ans de service à l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT), Ateliers artésiens, de Fruges et habitant le Foyer de la Planquette de Fressin.

Et Amélie, Antoine et Jules que nous félicitons encore en attendant peut-être une suite !

Avec toutes nos félicitations et remerciements  je vous souhaite encore une bonne et heureuse année 2018 à tous.

 

Identification

      
      
      
      
          
          

Aujourd'hui

Nos partenaires

Fressin.com en chiffres:
Assurez-vous une visibilité locale de 1er choix en rejoignant nos partenaires... Fressin.com, ce sont en moyenne 100.000 visites par an et plus de 850.000 pages vues!...
Votre carte de visite ici!...
Vous avez une activité non loin de Fressin?... Faite apparaître ici votre carte de visite, votre adresse postale, etc. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information!...
UCAFE
Site de l'union commerciale de Fruges, liste des adhérents, agenda des manifestations, les offres, les promos, la promotion du commerce de proximité
Bannière